Berlinette Hommell.

Une brève histoire en publicités parues dans la presse (1992-2003)


 

Présentée officiellement au Mondial 1992 par le groupe de presse Hommell, la berlinette "Echappement" est issue de la réflexion d'un groupe de passionnés et des souhaits des lecteurs de la revue "Echappement" en 1991.

En effet, la berlinette Alpine n'ayant pas eu de descendance, les pilotes amateurs recherchaient une voiture performante, légère, accessible et facilement adaptable à la compétition.

Pendant une dizaine d'années, la production sera répartie en quatre modèles principaux: la version "Echappement", la "RS", la "RS2" et la barquette.

Conçue et fabriquée en France, les voitures Hommell auraient eu droit au logo "Origine France Garantie" ..... s'il avait existé à cette époque !

Les publicités ci-dessous décrivent les différents types de campagne de promotion parues dans la presse spécialisée.

 

 
Les campagnes centrées sur les différents modèles de la gamme.
La berlinette "Echappement" (1994-1998) (69 exemplaires)

Sous une robe dessinée par Erick de Pauw se cache une structure tubulaire et un moteur central 2.0 16v 155ch (ex 306 S16).

La position "retournée" du moteur nécessite une transmission spécifique à six rapports.

Pour conserver un prix raisonnable, de nombreux éléments sont directement issus de la grande série: pare-brise de XM, feux arrière ZX, suspension de 405, freins de 605....

L'habitacle est typé "course": tôle d'aluminium apparente, câble pour l'ouverture des portes, fixations harnais...

Elle était vendue 250 000 FF, soit le prix d'une Safrane de milieu de gamme ou ... la moitié du tarif d'une 911 !

 

La barquette (1995-1999) (52 exemplaires)

Il ne s'agit pas d'un cabriolet, mais d'une barquette dépourvue de pare-brise, de capote et de coffre !

Le gain de masse est de 40 kg par rapport à la berlinette.

Protégés par un arceau , le pilote et le passager bénéficient de sensations de conduite inédites...

La barquette sera essentiellement destinée à la compétition (d'où les photos "en action" ci-contre).

 

La berlinette "RS" (1997-2002) (63 exemplaires)

Moteur plus puissant (167ch) et nouvelle carrosserie (4 phares ronds, 4 feux arrière ronds...). Le tarif est en baisse: 227 000 FF.

Les trois pages ci-contre proposent des mises en page tout-à-fait différentes.

 

La berlinette "RS 2" (2000-2003) (46 exemplaires)

Ultime évolution bénéficiant du même moteur, mais revu par Danielson avec 195 ch à la clé.

Collecteurs, arbres à cames, gestion électronique sont spécifiques à cette version.

Il s'agit de la berlinette la plus aboutie, mais aussi celle qui va clotûrer l'aventure Hommell.

Pour l'anecdote, la dernière "RS2" produite a été remise au vainqueur du Challenge Echappement 2003.

 

La berlinette "10ème anniversaire" (octobre 2002) (10 exemplaires)

Hommell célèbre les dix ans de la berlinette avec une série limitée "10ème anniversaire".....

Elle recevait une finition spécifique et certains exemplaires sont sortis d'usine directement préparés pour la course !

Parue en octobre 1992 dans la revue Auto-Hebdo (du groupe Hommell, bien sûr!), la page ci-contre est particulièrement réussie avec un des premiers exemplaires de Berlinette en arrière-plan....

 

La publicité "gamme"

Publiées en février 1999 et mars 2000, ces deux pages montrent la gamme Hommell en teinte uniforme.

Du point de vue historique, la production de la berlinette "Echappemment" s'est arrêtée en 1998 et celle de la barquette en 1999.

Mais cette photo de famille est très réussie !

 
Les campagnes concernant le réseau de distribution.

Le réseau de distribution de ce type de voitures exclusives se devait d'être assuré par des concessionnaires passionnés.

Ci-contre: (de gauche à droite)

  • en octobre 2000, Hommell recrute des concessionnaires !
  • en 2001, Automotiv Toulouse vante les RS et RS2.
  • en septembre 2001, André Bernard annonce la création d'un point de vente Hommell.
  • en janvier 2002, ce dynamique agent propose un volant pour une saison en circuit.

 

 
Les campagnes concernant les Concours Echappement.

Reprenant le principe d'un concours lancé par Echappement en 1972 (avec des Alpine), Hommell propose trois voitures à gagner, à partir de 1996.

Le principe est de parrainer des abonnements à la revue, puis de participer à des épreuves sélectives sur circuit (sur 106 et barquette).

Pour l'édition 1996, la promotion de ce concours est assurée par ce très beau triptyque comportant des dessins "à la Michel Vaillant" ... ce qui est logique, puisqu'ils sont l'oeuvre de G. Lopez, dessinateur pour .. Michel Vaillant !

Hommell renouvellera l'opération en 1997 (avec trois berlinettes) et en 1998 (trois barquettes à gagner).

La mise en page est plus classique, mais les photos sont dynamiques et le texte souligne la polyvalence des productions Hommell (adaptées à la course ET à la route)

 
Les campagnes concernant les Challenges Echappement.

Pour encourager les propriétaires de berlinettes et de barquettes à participer à des compétitions, Hommell organise des Challenges dotés de nombreuses primes d'arrivée et (au moins en 2000, 2002 et 2003) d'une berlinette en fin d'année.

Pour limiter les coûts, aucunes modifications techniques n'étaient autorisées (les voitures sortaient d'usine "prêtes à courir").

Les pilotes les plus expérimentés pouvaient uniquement peaufiner les réglages de géométrie de suspension ou la garde au sol.

Ci-contre:

En février 2001, l'équipe "Biosteam" remercie ses sponsors pour les bons résultats de la saison passée. Une démarche très appréciée par les annonceurs !

On remarquera que la voiture roulait au blé-éthanol.

 
 
La barquette des records (1997)

Pendant l'hiver 1996-1997, Philippe Couesnon essaya de battre le record des 100 000 km à bord d'une barquette Hommel.

En seulement 94 jours, le pari fut gagné, malgré des conditions de route dantesques (neige, pluie, ...) et le respect des limitations de vitesse !

Ce record permettra de démontrer l'excellente fiabilité de la barquette, mais aussi l'endurance du pilote ....

La voiture est désormais exposée au musée Hommell à Lohéac.

 

Sources:

  • A lire absolument, le seul ouvrage sur les productions Hommell: "Les Automobiles Hommell" par Jean-Luc Fournier - édité par l'association "Les Bielles Doo-Wap" - épuisé chez l'éditeur.

  • Complément indispensable: "Michel Hommell - La passion a plus d'un titre" par Christian Courtel - Autodrome Editions.
    • Ci-dessous, l'avis que j'ai laissé sur Amazon au sujet de cet ouvrage:

"A travers cet ouvrage très complet et très dense (250 pages bien remplies!), les amateurs d'automobiles (re)découvriront un homme qui a pu vivre pleinement sa passion et surtout la faire partager aux autres à travers de multiples facettes: l'édition ("Echappement", "Auto-Hebdo", "Auto-Passion",...), l'organisation d'épreuves sportives (le 1er rallycross en France, c'est lui!), la construction automobile (la Berlinette) et son magnifique Manoir à Lohéac ....
Au fur et à mesure des pages, l'auteur montre comment ces différentes aventures humaines ont été rendues possibles.
C'est un ouvrage indispensable qui rappellera bien des souvenirs aux cinquantenaires et montrera aux plus jeunes ce qu'est la véritable Passion Automobile.....
Merci à Michel Hommell et bravo à Christian Courtel ! "
- Le webmaster.


Retour menu général

Le webmaster recherche d'autres publicités analogues !

Vous pouvez lui écrire en cliquant ICI

 

Merci d'avance ! _______________ © Nicolas Bergon - décembre 2016 - màj juin 2017.