Citroën DS

Une brève histoire en publicité-presse (1967-1975)


En octobre 1967, la DS recevra un restylage important (face avant) qui lui permettra de continuer à dominer le créneau des grandes routières pendant plusieurs années, malgré l'apparition de concurrentes (Renault 16, Peugeot 504...).

Les campagnes de publicité-presse ci-dessous montrent que cette évolution (et celles qui vont suivre) seront bien mises en valeur par des compositions plutôt réussies (merci Delpire !).

 

La campagne "La preuve par cinquante" (1967-1968)

Il s'agit de bien montrer que, si le style extérieur avait bien évolué fin 1967, de nombreux composants avaient, eux aussi, fait l'objet d'importantes modifications.

Cette campagne existe en trois versions:

<<<<< A gauche, le format A4 (modifications très résumées)

 

 

A droite, la double page A3 (développement plus important) >>>>>>>

Ci-dessous, la version complète (8 pages) qui détaille une à une les 50 innovations de la nouvelle DS.

 

La campagne "Il n'y a qu'une DS" (1970)
En 1970, la DS bénéficie de cette série de belles publicités qui soulignent l'apparition du nouveau tableau de bord à cadrans ronds (octobre 68) et du nouveau modèle d'accès à la gamme (les DSpécial et DSuper remplacent les ID en octobre 1969).

En juillet 1969, apparition de la DS 21 "injection électronique".

C'est une première en France.

L'agence Delpire n'hésite pas à utiliser le schéma de principe de cette gestion électronique comme argument de vente....

Avec ses 138 ch, la DS reprend ses distances par rapport à la concurrence !

 

 

Une publicité de synthèse (1970)

Cette page plutôt sobre effectue une synthèse des principales nouveautés de la période 1969-1970 (voir ci-dessus) sous une forme textuelle.

Il s'agit d'une "publicité de conquête" puisqu'elle affirme que la DS n'a pas de concurrente.... Celà, les citroënistes le savaient déjà !

 

La campagne "La DS est fiable" (1971)

Curieusement, en 1971, Citroën et Delpire décident de centrer une campagne sur les "fondamentaux" pourtant connus depuis de nombreuses années: la suspension hydropneumatique, la direction assistée, les succès en compétition ....

Le message est le suivant: malgré sa technologie évoluée, la DS est tout-à-fait fiable.

Peut-être s'agit-il de convaincre des éventuels clients indécis ?

 

La DSuper 5 (1972)

En juillet 1972, la nouvelle DSuper 5 reçoit le moteur de la DS 21 et une boîte à cinq vitesses (encore rares à cette époque).

La très belle photo ci-contre souligne ces hautes performances désormais plus accessibles.

 

 

La campagne "La DS et la vitesse" (1974)

Suite aux pics du nombre de victimes d'accidents de la route en 1972 (18 034 morts!), l'année 1974 voit la naissance des limitations de vitesse ...

L'apologie de la vitesse doit donc se transformer en mise en valeur des autres qualités de la DS....

D'où ces trois publicités de "transition".

Ce sont les dernières publicités consacrées à la DS, puisque la CX sortira en septembre 1974 et que la 1 330 755ème et dernière DS sera produite le 24 avril 1975..... La fin d'une époque !!!

 

 


Retour menu général

Le webmaster recherche d'autres publicités analogues !

Vous pouvez lui écrire en cliquant ICI

Merci d'avance ! _______________ © Nicolas Bergon - novembre 2016.